Discours prononcé lors de la journée portes ouvertes – 19/12/2015

Bonjour à toutes et à tous,

Retrouver ci-dessous, en téléchargement (pdf), le discours prononcé lors de la journée portes ouvertes du 19 décembre 2015.

240_F_30083826_sEdsosQ0fBrmr1lX4LItyLWPY5SJOVk6


Cette journée « Porte Ouverte » n’est pas un événement car la Mosquée du Pardon est et sera toujours ouverte à tout le monde. Beaucoup de personnes, à travers notre site internet (mosquees-nevers.fr), ont demandées à venir nous rencontrer, à découvrir la Mosquée et discuter de l’Islam avec les Musulmans.

Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de l’Islam, des Musulmans et des Mosquées. À tort ou à raison mais avec beaucoup de préjugés et d’amalgames. On parle, tout d’abord, de communauté Musulmane mais je pense qu’il faudrait parler de Communauté Française composée de Français et de Françaises ayant des différences (éthiques, ethniques, morales, religieuses …). Le fait de communautariser les français engendre des inégalités de traitement et pire encore de l’injustice.

Il faut savoir que l’Islam n’est pas une nouvelle religion mais, elle est venu confirmer ce qui a été révélé à Adam, Noé, Abraham, Moïse, Salomon, David, Jésus et tous les prophètes (que Dieu prie sur eux et Les salue) qui ont prêchés l’adoration d’un Dieu Unique. Le Seul et l’Unique digne d’être adorer sans associé. Le Noble Prophète Mohammed (BDSL) est le dernier des prophètes et le seau de la Prophétie envoyer à l’Humanité avec le même message que ses prédécesseurs.

En 1978, l’auteur Michael H. HART, auteur du best-seller : «  Les 100 : classement des personnes les plus influentes de l’histoire » a choisi le prophète Mohammed (BDSL) comme la personnalité la plus influente dans l’histoire de l’Humanité. Le choix de l’auteur est justifié par le fait que le Prophète de l’Islam ait réussi à la fois sur le plan religieux et laïc:

« Certains lecteurs seront peut-être étonnés de me voir placer Mohammed en tête des personnalités ayant exercé le plus d’influence en ce monde, et d’autres contesteront probablement mon choix. Cependant, Mohammed est le seul homme au monde qui ait réussi par excellence sur les plans religieux et séculier. »

L’Islam est plus qu’une religion dans le sens où elle régit tous les aspects de la vie des êtres vivants (les Hommes, les animaux, les végétaux …). Elle garantit à chacun son droit et impose à chacun ses obligations afin que la justice et la quiétude règne sur Terre.

La Charia, présentée souvent comme ce qu’il y a de pire comme législation car méconnue, traite environ 1,2 millions sujet différents. L’Imam de la Mosquée d’Ivry s/Seine, Mohamed BAJRAFIL sur France 24, la Charia vise 5 objectifs, que la France garantie à tout un chacun :

  1. le droit de croire ou de ne pas croire
  2. le droit à la vie
  3. le droit à la propriété privée
  4. le droit à l’intelligence (le savoir)
  5. le droit à la succession.

Elle traite et organise tous les aspects de la vie (sociaux, familiaux, professionnelles, d’éducation, relationnelles …). Elle place la cellule familiale comme facteur de stabilité et d’épanouissement de la société et à l’intérieur de cette cellule, la femme a une place privilégiée. Nous allons donc aborder deux, voire trois sujets, qui nous semble important de vous présenter : le droit des parents, le droit de la femme et le droit du voisin. Nous essaierons ensuite de répondre à vos questions.

La méconnaissance de cette belle religion par ceux qui la pratique mais aussi par ce qui la commente a des conséquences sans commune mesure sur la société et les relations entre les gens. Parce qu’une personne de confession musulmane fait telle ou telle chose alors c’est la faute de l’Islam. Chaque personne est responsable de ses actes et ne répondra que de ses actes. Chaque Musulman est responsable de ce qu’il fait et il ne faut en aucun cas imputer ça à l’Islam mais à celui qui a fait l’acte. La foi en Dieu et aux valeurs de l’Islam est un cheminement de toute une vie. Le musulman comme n’importe quelle personne sur Terre peut, parfois commettre des erreurs ou négligent. C’est aussi pour cela que la notion de Pardon et de Repentir est très présente dans sa relation avec Dieu.

LE DROIT DES PARENTS

Allah dit dans le Saint Coran (S.17/V.22 à 28) :

Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: «Fi!» et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. Et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit».

Dieu dit aussi (S.31/V.15) : « Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable ».

Dieu a ordonné, recommandé que l’on n’adore que Lui sans rien Lui associer et d’être bienfaisant avec les parents. Dieu a mis côte à côte Son droit avec celui des parents : juste après avoir ordonné de L’adorer sans rien Lui associer,

Un jeune compagnon est venu voir le Prophète (BDSL) et lui dit: « O Messager de Dieu ! je désire m’engager dans le combat sur la voie d’Allah, c’est pourquoi je viens te consulter. » Il lui dit : « Ta mère est encore en vie ? » Il dit : « Oui » Il lui dit : « Demeures auprès d’elle, car le Paradis est à ses pieds. ». L’obéissance aux parents est une porte du Paradis et même plus que ça, c’est une condition pour rentrer au Paradis.

L’Ange Gabriel a invoqué Dieu en disant : « qu’il soit humilié, éloigné celui qui a ses deux parents vivants et qui ne rentre pas au paradis. » et la Prophète (BDSL) a dit : « Amine ! ».

La stabilité et la prospérité d’une société dépend en premier lieu de la stabilité de la cellule familiale. L’importance que Dieu donne aux parents est une justice qui leur est rendu. L’accouchement qu’endure la mère, l’éducation des enfants (se couche tard et se lève pour le confort de ses enfants) ainsi que la pénibilité que supporte le père en travaillant très dure pour que ses enfants ne manque de rien. En retour, Dieu ordonne aux enfants de respecter et d’être aux services de ses parents surtout lorsqu’ils atteignent un âge avancé.

 

LE DROIT DES FEMMES

Contrairement aux idées reçues, l’Islam a placé la Femme à un niveau sans égal. Tout au long de sa vie, elle occupe une place importante et indispensable pour la stabilité. Dès son avènement, il y a plus de 1400ans, l’Islam a placé la femme au même niveau que l’homme : la femme est l’égal de l’homme, seul la piété les différencie. Dieu dit dans le Saint Coran (S16/V.97) : « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant Croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleurs de leurs actions ».

Dans les V.8 et 9 de la S.81, Allah pose la question à l’Homme : « Et qu’on demandera à la fillette enterrée vivante pour quel péché elle a été tuée. » À cette époque, on enterrait les filles vivantes par honte. L’Islam a abolit cet acte inhumain qui se pratique malheureusement encore aujourd’hui !

Le Saint Prophète (BDSL) dit : « Celui qui a trois filles, qui a excellé dans leur éducation, les couvre d’affection et les prend en charge, le Paradis lui est assuré ». On demanda alors au Messager d’Allah (BDSL) « Et s’il n’en a que deux ? ». Il répondit : « Et même s’il n’en a que deux ».

Le Saint Prophète (BDSL) dit : « Le Croyant dont la foi est la plus complète est celui qui a le meilleur comportement ; et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs envers leurs femmes. Et je suis le meilleur avec mes épouses ».

Dans le Coran, le Très Haut n’a pas mis de sourate qui porte comme titre « Les Hommes » mais Il a mis la Sourate « les Femmes ». Cela prouve que la femme jouit d’une attention particulière. Cette sourate offre un discours poly-thématique : celui de la femme, de la famille, de l’état et de la société. Mais tous ces thèmes s’expriment sous le signe prédominant de la femme et de ses droits d’où le titre de la Sourate.

LE DROIT DU VOISIN

Les droits et les obligations qui incombent aux musulmans ne différents pas en fonction de la personne qui est concernée. Qu’il soit musulman ou non, il a le droit au respect de sa personne, de ses biens, de son honneur, de sa famille …

Allah dit dans le Saint Coran (S.49/V.13) : « O hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur ».

le Prophète (BDSL) a dit : « L’ange Gabriel ne cesse de me recommander d’être bienveillant envers le voisin au point où j’ai cru qu’il allait faire de lui un de mes successeurs ». Comment le voisin aurait pu être un des héritiers sachant qu’il n’a aucun lien de parenté avec nous ? Cela prouve la grande importance du voisin. Il n’a pas été désigné comme successeur mais si le Prophète (BDSL) pensait qu’il aurait pu le devenir, cela souligne sa grande valeur.

Il est regrettable de constater le nombre de dispute entre voisins. De la petite dispute à la grande engueulade en passant par la calomnie, la médisance et la méchanceté gratuite, les tensions et les problèmes entre voisins sont nombreux. Or, l’atteinte portée au voisin est un acte aux conséquences graves !

En Islam, celui qui porte atteinte à son voisin n’est pas considéré comme un véritable croyant. En effet, celui qui croit vraiment en Allah et Son Messager (BDSL) doit se garder de nuire à son voisin autant que possible.

Le Messager d’Allah (BDSL) a dit : « Par Allah, il n’est pas un vrai croyant. Par Allah, il n’est pas un vrai croyant. Par Allah, il n’est pas un vrai croyant. » On lui demanda : « Qui est-ce qui n’est pas un vrai croyant ? ». Il répondit : « Il est celui qui n’épargne pas son voisin de ses méfaits ! ».

L’Envoyé d’Allah (BDSL) a dit : « Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, ne nuise pas à son voisin. Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier honore son hôte. Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier dise du bien ou qu’il se taise ». Ainsi, la croyance en Allah et au Jour Dernier est liée au bon comportement avec le voisin.

Enfin, le fait de porter atteinte au voisin nous mènera dans la pire des demeures. On demanda au Prophète (BDSL) : « Ô Messager d’Allah ! Un telle passe sa nuit en prière et jeûne la journée. Elle agit ainsi et donne l’aumône [par ailleurs]. Mais, par sa langue, elle porte atteinte à ses voisins ». Le Prophète (BDSL) conclut : « Il n’y a aucun bien d’elle, elle fait partie des gens de l’enfer ». Malgré toutes les bonnes actions que l’on peut faire, le simple fait de nuire à son voisin rend les bonnes actions caduques. Pire encore, l’atteinte portée au voisin conduit l’auteur au feu éternel !

Ces ahadiths rapportés concernent uniquement le châtiment liée à la nuisance au voisin. Qu’en est-il de ceux qui vont jusqu’à les insulter ou se battre contre eux ?

L’Islam a toujours mis en avant l’égalité entre les gens « Nous sommes tous d’Adam et nous retournerons tous à la Terre », la liberté et la fraternité sans distinction de couleur, de langue ou de situation économique. Le Calife Omar a dit : « Pourquoi rendez-vous des humains esclaves alors qu’ils naissent libre ? ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*