Journée Portes Ouvertes de la mosquée du Pardon – Journal du Centre

« Nos portes sont toujours ouvertes » à la mosquée du Pardon

Journal du Centre – édition du 21/12/2015 (Dominique Romeyer)



Beaucoup de Neversois ont profité de la première journée portes ouvertes de la mosquée du Pardon pour découvrir les lieux. Une initiative chaleureuse et appréciée.

Sans doute plus de deux cents personnes ont franchi les portes de la mosquée du Pardon, aux Montots, samedi après-midi. Des personnes qui n’étaient pas venues pour la prière, mais pour découvrir les lieux, lors de la première journée portes ouvertes de la mosquée de Nevers où thé et pâtisseries étaient offerts.

Dans le hall d’entrée, le mur de droite est recouvert d’étagères pour y déposer ses chaussures. Les visiteurs du jour ne souhaitant pas se déchausser ont enfilé des couvre-chaussures jetables en plastique bleu. Otmane Elatlati, le porte-parole de l’association musulmane de Nevers (*), nous a accueillis pour la visite. La mosquée comprend un hall, une salle d’ablutions, deux salles de prières, une grande pour les hommes et une attenante plus petite recouverte de moquette rouge, pour les femmes, trois salles de classes et une cuisine.

Est-ce votre première journée portes ouvertes ? Nous organisons régulièrement des rencontres avec nos frères chrétiens, souvent à la fin du ramadan, mais c’est la première journée portes ouvertes d’une telle envergure.

Pourquoi en avoir organisé une ? Depuis la création de notre site internet, fin 2014, nous avons eu des demandes pour nous rencontrer. À la suite des attentats du 13 novembre, nous voulions dissiper les craintes, vaincre les appréhensions et lutter contre les préjugés. Pour moi, cette journée portes ouvertes n’a pas vraiment lieu d’être car nos portes sont toujours ouvertes, vous serez toujours bien accueillis et les bienvenus à la mosquée.

La mosquée du Pardon existe depuis combien de temps ? La grande mosquée de Nevers existe en tant que mosquée depuis 1995. Auparavant, c’était un petit supermarché, puis un centre de tri de La Poste. L’association musulmane de Nevers a racheté le bâtiment grâce aux adhérents et aux sympathisants, sans financements extérieurs. Puis, nous l’avons transformé grâce aux compétences de chacun.

Comment enseignez-vous la religion aux jeunes ? Nous avons une centaine de jeunes, de 6 à 13 ans, qui assistent les samedis et dimanches matin aux cours d’éducation islamique. On leur apprend la langue arabe, les bases de la religion et le Coran. C’est comme le catéchisme. Ça n’est pas une obligation, c’est une activité que l’on propose. C’est important de leur donner des bases solides, car l’Islam ne s’apprend pas sur internet avec n’importe qui.

Que pensez-vous de la radicalisation de certains musulmans ? Ce sont des jeunes déconnectés qui n’ont aucune valeur. Dans chaque religion, il y a des extrémistes fous furieux incontrôlables. On ne les reconnaît pas comme des musulmans.

« Les terroristes ne fréquentent pas les mosquées »

Sentez-vous une tendance plus forte des jeunes à se radicaliser aujourd’hui ? Dès qu’on se rend compte qu’une personne se radicalise, on tente de la raisonner. Si elle s’entête, un signalement est fait. Nous travaillons beaucoup avec les Renseignements Généraux, les services de la préfecture et du commissariat. Mais, vous savez, les terroristes ne fréquentent pas les mosquées.

Votre discours a-t-il changé depuis les attentats de Paris ? Non, car ici nous avons toujours eu un discours de paix et de vivre ensemble. En revanche, juste après les attentats, l’imam a fait plusieurs discours car nous étions très touchés. Cette mosquée n’a pas de voie. Nous pratiquons la voie du juste milieu qui s’adapte très bien aux lois de la République car nous sommes avant tout Français.

(*) L’association musulmane de Nevers gère la grande mosquée du Pardon, située 3, rue Albert-Thomas.


Télécharger l’article en cliquant ci-contre : 240_F_30083826_sEdsosQ0fBrmr1lX4LItyLWPY5SJOVk6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*