Sermon du 21 juillet 2016 : L’amour du pays

Les choses les plus précieuses que détient l’être humain sont sa religion et son pays. L’Islam, et tout ce que cela implique (obéissance à ALLAH (SWT) et à Son Messager (BDSL), est LE bienfait par excellence car c’est avec elle que nous réussirons les épreuves de l’au-delà. Le pays dans lequel on vit est tout aussi important car c’est en son sein que l’on se prépare pour ces épreuves.

Il y a aussi deux choses que la personne aime plus que tout : sa propre personne et son pays. Sa propre personne cela va de soi, tout en restant humble et modeste vis-à-vis des autres. Son pays, à nouveau, car c’est l’endroit où l’on né, où l’on grandit, où l’on apprend, où l’on partage avec ses proches et c’est la source de ses souvenirs.

Chaque créature aime sa Terre et cette tradition Divine est ancré dans la nature humaine. On voit des populations vivent dans le désert où la température dépasse les 60 degrés, dans les forêts avec les dangers que cela implique, dans les montagnes sous un froid glaciale. Seul l’amour de leur Terre les font supporter ses conditions de vie.

Il faut savoir que parmi les obligations sociologiques dans l’Islam, l’amour du pays est fondamentale. Et l’amour du pays dans lequel on vit doit être plus important et sincère que celui duquel nous venons. Ce pays, la France, qui nous garanti sécurité, justice, soins et bien d’autres bienfaits tel la liberté de culte, de circuler … est le nôtre et nous devons l’aimer et lui vouloir que le meilleur.

Lorsque notre Saint Prophète Ibrahim (BDSL), l’ami intime d’ALLAH (AWJ), reçu l’Ordre Divin de quitter la Palestine pour aller s’installer dans le désert d’Arabie, il (BDSL) demanda à ALLAH (SWT) : « Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles ».(S14-V35). La première chose qu’Ibrahim (BDSL) veut pour son pays est la sécurité car c’est un gage de stabilité et de prospérité pour pratiquer sa religion et s’épanouir avec ses proches. Dans d’autres versets, il est décrit plusieurs invocations d’Ibrahim (BDSL), dans lesquelles il demande les bénédictions et les bienfaits d’ALLAH (SWT) pour son pays et pour les gens qui y vivent.

Lorsque notre Noble Prophète Muhammad (BDSL) dû partir de La Mecque, il (BDSL) ressenti une tristesse incommensurable. Abdellah ibn Abbas (DAS) rapporte, dans le sens du hadith : «Lorsque  l’Envoyé d’ALLAH émigra vers Médine, il se tourna vers La Mecque et lui dit : « Il n’y a pas de pays plus doux et que j’aime le plus. Et si mon peuple ne m’avait pas chassé, je ne t’aurais jamais quitté». Il (BDSL) dit ces paroles avec beaucoup de tristesse et d’amertume. Malgré les conditions difficiles dans lesquelles vivait le Prophète (BDSL) à La Mecque (persécutions, humiliations …), son amour pour son pays restait intact. Ce qui le réconfortait dans cette épreuve c’est la propagation de la religion d’ALLAH (SWT).
Lorsqu’il (BDSL) arriva aux portes de la ville de Médine, il (BDSL) demanda à ALLAH (TWT) de lui faire aimer cette ville comme il aimait La Mecque par ces paroles : « Ô Seigneur fais-nous aimer cette ville comme nous aimons La Mecque et plus encore ».

Le Messager d’ALLAH s’installa et s’intégra à la ville de Médine. Il participa à tout ce qui pouvait améliorer la vie de ses concitoyens (éducation, économie, sécurité, affaires sociales …). Il ne cessait de demander à ALLAH (TWT) du bien et des bénédictions pour Médine et ses habitants. Cela montre l’amour que portait Le Prophète (BDSL) pour Médine, sa nouvelle patrie. Il (BDSL) invoquait pour Médine lui qui était de La Mecque comme Ibrahim (BDSL) invoquait pour La Mecque lui qui était de la Palestine. Ils faisaient ces invocations pour leur pays d’adoption car c’est là qu’il vivait, pratiquait leur religion, priait et jouissaient des bienfaits.

Ce qui ressort de ces magnifiques exemples, c’est que le pays que l’on doit aimer et chérir le plus est celui dans lequel on vit et non celui duquel on vient. Il est de notre devoir de nous investir, corps et âme, pour le bien de la Nation. Car le mal qui touche notre pays nous touche aussi et le bien qui l’atteint nous atteint aussi. L’Islam nous impose et nous oblige à faire le bien en toutes circonstances et en tout endroit même si le mal nous entoure. En tant que Croyant, nous nous devons d’apprendre notre belle religion, de comprendre et de connaître la vie de notre Bien Aimé Prophète (BDSL) afin de devenir un atout pour notre pays et non un handicap. L’Islam nous ordonne de propager le bien et de proscrire le mal. Il nous incite à participer à la vie de la cité, à sa stabilité, sa prospérité. Nous sommes tous responsables de la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Tout dépend de nous, soit la stabilité, soit le chaos. Chacun de nous rendra des comptes le Jour du Jugement quant à ses actes et à leurs conséquences.

ALLAH (SWT) dit dans le Saint Coran (S13-V11) : « En vérité, ALLAH ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change pas ce qui est en lui-même ».

Prenons donc exemple sur notre Saint Prophète Mohamed (BDSL) pour notre pays. Aimons-le, chérissons-le et faisons en sorte qu’il devienne meilleur encore par nos actions et nos invocations. Ce pays est le nôtre, celui de nos enfants et des futures générations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*